Séance découverte : Rugby Subaquatique

Pour promouvoir le rugby subaquatique, j’ai envoyé des mails à de nombreux clubs d’apnée, de plongée et de tir sur cible subaquatique de région parisienne pour leur proposer des séances découvertes.

Le but est de faire connaître le rugby subaquatique aux adhérents de ces clubs.

Au programme (à adapter si place insuffissante) :

  • Présentation du sport : Brève présentation du sport ;
  • Echauffement  : sans palme, avec palme;
  • Jeu avec la balle : juste des passes, pas de contact. Bien montrer que la balle et les joueurs se déplacent dans toutes les directions (en haut/en bas, à gauche/à droite, en avant/ en arrière).
  • Touché (dépendant de la place disponible dans la piscine) : 6 personnes avec la balle dans l’équipe blanche, deux personnes dans l’équipe noire. Le but de l’équipe blanche est de conserver la balle sans que le joueur avec la balle ne soit touché par un joueur de l’équipe noire.
  • Débrief : Questions / Réponses

L’objectif est que chacun s’amuse.

Pour dispenser les séances, j’espère pouvoir compter sur Laura, Felipe et Oscar.

Dans un deuxième temps, je proposerais ces séances à des clubs de natation. Même si je crains que leurs adhérents ne puissent participer faute de palmes, masque et tuba.

Premier round de l’European Underwater Rugby League

L’European Underwater rugby League (EUWRL) est une compétition regroupant les meilleures équipes de rugby subaquatique d’Europe (hors Allemagne) :

Les équipes s’affrontent sur trois week-end. Le premier round a eu lieu en Finlande à Hämeenlinna du 31 octobre au 1 Novembre 2015. Le prochain round aura lieu à Molde de 6 et 7 février 2016 et sera diffusé live sur le site livestream.

Le site de l’EUWRL donne accès en streaming et en téléchargement aux vidéos de chaque match. Ainsi après autorisation, j’ai utilisé les vidéos pour ilustrer des points du règlement du rugby subaquatique comme les pénalty par exemple ou les mises en jeu. J’en ai aussi profité pour résumer les points intéressants de chacuns des 12 matchs ayant eu lieu. Le tout est sur ma chaine youtube.

Association Parisienne de Rugby Subaquatique (APRS)

L’association est créée ! Elle a pour but de « développer la pratique du Rugby Subaquatique en région parisienne et plus largement en France, organiser et participer à des tournois nationaux ou internationaux, et favoriser l’aisance aquatique par le biais d’une pratique subaquatique ».

J’ai reçu un mail vendredi 18 septembre m’imformant que le récépissé de déclaration de création de l’association était disponible sur mon compte https://compteasso.service-public.fr

L’étape 1 est close.

Twitter_UWR_rev01L’étape 2 commence.

J’ai approché quatres colombiens grâce à la présidente du club de Bordeaux. J’espère trouver d’autres joueurs mais je ne pense pas qu’il faille compter la-dessus. Motiver des personnes n’ayant jamais joué et ne possédant ni palmes, ni masque, ni tubba me semble très compliqué. Il faut s’adresser, dans un premier temps, à des personnes ayant déjà ce matériel. La solution, et c’est ce qui m’a été suggérée, c’est de proposer des démonstrations à des clubs de plongée. Il me faut donc une balle.

En outre, il est question de participer à une compétition le 24/25 octobre à Aix la Chapelle: Aachener Printe 2015

En parallèle, j’ai créée un compte twitter : https://twitter.com/uwr_aprs

Jouer au rugby subaquatique à Paris en 6 étapes

PsB_reddit

Etape 1

L’association
En région parisienne, bien qu’il y ait de nombreuses équipes de hockey subaquatique, il n’existe encore aucune structure proposant du rugby subaquatique. Pour se donner de la crédibilité, il faut ce statut. En effet, cela devrait permettre de faciliter certaines démarches.
Edit (un an après) : Objectif atteint. Peu utile.

Etape 2
La TEAM
Trouver d’anciens joueurs qui ont arreté le rugby subaquatique faute de club et regrouper un petit nombre de personnes motivées pour lancer ce sport en région parisienne. Pour cela se rapprocher des communautés allemande, nordique et colombienne.
Edit (un an après) : Objectif atteint.

Etape 3

La piscine
Trouver une piscine aux dimensions adaptées et disposant d’au moins un créneau permettant la pratique.

Edit (un an après) : Cette étape est beaucoup plus compliquée que prévue. Pour pouvoir réserver une piscine, il faut la présence d’une personne possédant un BNSSA, brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique, pour la surveillance de la piscine et aucune personne dans l’association ne possède à ce jour le BNSSA.


Etape 4

Information
Faire de la com (Twitter – Facebook – Affichage) et récupérer des contacts de personnes souhaitant jouer en club.

Edit (un an après) : Objectif atteint (site dans les cinq premiers résultats google à la recherche « rugby subaquatique » ).


Etape 5 (en parallèle à l’étape 4)

Budget

En plus du prix de la cotisation, trouver des sponsors / lancer une campagne de crowdfounding nécessaire pour acheter le matériel :

Les palmes, masque et tuba seront à la charge de chaque joueur.

Par contre seront à la charge du club:

  • La location de la piscine;
  • les buts (x2);
  • les balles, 4 aux moins seront utiles pour les entrainements;
  • les bonnets de bain comportant des protections pour les oreilles (les mêmes qu’au water polo);
  • les maillots de bains bleus ou blancs (Il se met par dessous son maillot pour distinguer les joueurs de chaque équipe);
  • souscrire à une assurrance collective;

Selon mes premières estimations, cela représente un budget minimum de 3000€ la première année.

Si il y a plus d’argent que prévu, cela servira à acheter une bouteille de plongée pour les compétitions.

Edit (un an après): Jusqu’à maintenant nous avons reussi à faire sans but lors des séances découvertes. Spécialiste du système D, deux  corbeilles à linge lestées avec des gueuses ont fait l’affaire jusqu’à maintenant. J’espèrais récupérer deux buts grâce à un contact dans un club danois qui en possédent deux de trop, mais finalement ce club souhaite les conserver.


Etape 6

Jouer!
UWR

Edit (un an après) : On s’est tous mis au hockey subaquatique pour rester en forme. Du coup le rugby subaquatique, on le pratique en compétition ou lors  d’entrainements à Bordeaux.

Pour faire simple, depuis janvier 2016, j’essaie de trouver un club déjà établi proposant des activités subaquatiques (comme la nage avec palme, l’apnée, le tir sur cible ou le hockey subaquatique) et acceptant d’intégrer une section rugby subaquatique.

Si vous souhaitez participer à cette aventure, je vous invite à m’écrire : rugbysubaquatique@gmail.com

Comment développer en région parisienne la pratique d’un sport quasi-inconnu ?

Ou comment jouer au rugby subaquatique en région parisienne?


Après avoir passé un mois au bord de l’eau et avoir commencé modestement à surfer, je suis de retour à Paris. Or, depuis la fin des vacances, le contact avec l’eau me manque.

Certes je pratique l’aviron une fois par semaine, mais ça n’est malheureusement pas suffissant. La solution serait simplement d’aller à la piscine et de faire des longueurs, le problème est que ça m’ennuie très vite.

L’autre solution serait de reprendre un sport que j’ai pratiqué il y a de ça 5 ans : le rugby subaquatique. Oui ça existe. Non il n’y a ni transformation, ni en avant. Bien qu’il s’agisse d’un sport d’équipe, de contact, avec ballon, ça n’a pas grand chose avoir avec du rugby, je l’accorde.

Ce sport se joue à six contre six, le plus souvent dans le sens de la largeur des piscines de 25m. Il y a deux mi-temps de 15 minutes chacune. Chaque joueur de rugby subaquatique est équipé d’une paire de palme, un masque, un tuba et un bonnet protecteur (comme ceux des joueurs de water polo). Deux cages (des sortes de grosses corbeilles à papier) se trouvent à chaque extrémité du terrain au fond de la piscine, c’est à dire entre 3,5 et 5 mètres. Le but est de mettre une balle de la taille d’une balle de Handball dans la cage adverse. Cette balle est remplie d’eau salée, si bien qu’elle ne flotte pas, mais coule.

  • La première règle : la balle ne soit pas sortir de l’eau.
  • La deuxième règle : le joueur qui a la balle a le droit d’agripper et d’être agrippé.

Je ne m’attarde pas davange sur les règles, j’ajoute juste comme ce sont des questions qui reviennent régulièrement qu’il n’y a pas de melée ou d’en-avant (la longueur des passes n’est pas élévée) et vous invite à regarder la page wikipédia (dont je suis le traducteur/rédacteur).

J’ai adoré ce sport. C’est le seul sport où les joueurs et la balle se déplacent en trois dimensions. Les adversaires peuvent arriver de n’importe où. Il faut bien gérer son oxygène pour être au bon moment sous l’eau. C’est très tactique.

Aujourd’hui il n’existe qu’un seul club en France à Bordeaux, dont voici la vidéo d’un entrainement :

Je suis en contact avec la présidente du club de Bordeaux qui fait un travail formidable pour développer la pratique de ce sport.

Le but de ce site est donc de promouvoir le rugby subaquatique pour créer un club en région parisienne et à terme pouvoir jouer.

Si vous êtes intéressé(e)(s), je vous invite à m’écrire : rugbysubaquatique@gmail.com