Fautes et incorrections

Le texte ci-dessous est une traduction libre du règlement du rugby subaquatique concernant les fautes et les incorrections.

Sommaire :

Ci dessous les 18 incorrections et fautes du rugby subaquatique :

  1. Comportement antisportif ou provocateur
  2. Faute grossière (Excés de combativité)
  3. Dépasser le nombre de joueur dans l’eau
  4. Entrer ou quitter hors des zones autorisées
  5. Faire jouer un joueur non déclaré ou sanctionné
  6. Exercer une action sur un joueur adverse sans être en possession de la balle
  7. Ne pas revenir à la position de départ après un but
  8. Utilisation illégale du but
  9. Attaquer l’équipement de l’adversaire
  10. Pratiquer une prise de strangulation
  11. Tenir la balle de façon incorrecte
  12. Comportement général incorrect
  13. Retenir un joueur sans la balle
  14. Interférer lors d’un coup franc
  15. Cacher la balle à la remise en jeu
  16. Sortir la balle du terrain
  17. Se tenir à un point fixe de la piscine
  18. Retarder délibérément le jeu

 

Fautes et incorrections

Le règlement du rugby subaquatique veille à sanctionner les fautes et incorrections de façon à lutter contre l’antijeu.

Il y a « antijeu » lorsque se produit une action contraire à la lettre des règles, à l’esprit du jeu, et la loyauté : incorrections, jeu dangereux, comportement antisportif, acte de se faire justice soi-même, fautes répétées.

Pour  chacunes des fautes ci-après l’arbitre doit décider si elles ont été commises par:

  • inadvertance
    • «Inadvertance» signifie que le joueur manque d’attention ou de jugement dans son jeu, ne prend pas de précautions; Aucune sanction disciplinaire supplémentaire si l’arbitre juge qu’il s’agit d’inadvertance.

  • imprudence
    • «Imprudence » signifie que le joueur exécute son geste sans prendre garde au danger pour son adversaire ou aux conséquences sur celui-ci; Tout joueur jouant de manière imprudente doit recevoir un avertissement ou une pénalité.

  • excès de combativité
    • « Excès de combativité » signifie que le joueur fait preuve de beaucoup trop de combativité et risque de blesser son adversaire; un joueur faisant preuve d’un excès de combativité doit être expulsé du terrain de jeu.

Ci dessous les 18 incorrections et fautes du rugby subaquatique :

 1. Comportement antisportif ou provocateur

Tout joueur se comportant de manière antisportive ou provocatrice devra être sanctionné.

Ceci concerne, par exemple, les situations suivantes :

  • Un joueur tenant des propos ou faisant des gestes blessants, injurieux et/ou grossiers.
  • Un joueur manifestant sa désapprobation en paroles ou en actes de la décision d’un arbitre.
  • Un joueur cachant le matériel de l’adversaire.
  • Un joueur enfreignant avec persistance les règles du Jeu.
  • Un joueur retardant la reprise du jeu.

2. Faute grossière

Tout joueur faisant preuve de brutalité à l’encontre d’un adversaire est coupable d’une faute grossière car il met l’intégrité physique de son adversaire en danger:

  • S’il tente de donner des coups de pied ou des coups de poings ou fait preuve d’un excès de combativité.
  • S’il appuie sur la tête de son adversaire ou s’il lui tort la tête.
  • Il est interdit d’exercer trop de force sur la tête ou saisir un adversaire autour de la tête.
  • Il est interdit de toucher la tête d’un adversaire au-dessus de l’eau.

  Ceci concerne, par exemple, les situations suivantes:

  • Le gardien de but lorsqu’il tente de repousser un attaquant en lui donnant des coups de pied avec ses palmes.
  • Lorsque la balle est disputée par plusieurs joueurs, un joueur peut être tenté pour se dégager de se tortiller, si lors de cette action ce joueur ne garde pas ses coudes ou ses bras le long du corps, ou déplace ces jambes de façon brutale, il peut blesser un joueur, cette personne doit être sanctionnée par une pénalité, de préférence avant que quelqu’un ne soit blessé. Se tortiller avec les coudes le long du corps et effectuer des mouvements ne pouvant pas causer de dommage est autorisé.
  • Quand un joueur avec la balle est retenu par les pieds, il n’est pas autorisé à donner des coups de pieds pour se libérer. Tout mouvement pouvant blesser un joueur est interdit et le joueur doit être sanctionné.
  • Lorsqu’un joueur exerce une action sur la tête d’un joueur à la surface.
  • Quand un attaquant en possession de la balle cherche à écarter le gardien de but, en le saisissant par le menton ou par la joue.

3. Dépasser le nombre de joueur dans l’eau

L’équipe qui a plus de six joueurs simultanément dans l’eau et sur le banc de pénalité pendant le match devra être sanctionnée.
Cela arrive plus fréquemment qu’on ne peut l’imaginer (voir la finale de coupe du monde entre l’Allemagne et la Norvège en 2011 ou plus récemment le match entre EGE UWR et MOLDE UVK lors de l’European Underwater Rugby League).

4. Entrer ou quitter hors des zones autorisées

  • Rentrer dans le terrain de jeu hors de la zone d’entrée.
  • Sortir du terrain de jeu hors de la zone de sortie.

5. Faire jouer un joueur non déclaré ou sanctionné

Il est interdit de faire jouer un joueur n’étant pas présent sur la feuille de protocole.

6. Exercer une action sur un joueur adverse sans être en possession de la balle

Les arbitres doivent être conscients que les infractions à cette règle n’ont pas que lieu à proximité de la balle et qu’elles peuvent se produire également lors de la préparation des coups francs. Comme une équipe peut tirer un avantage certain en brisant cette règle (un but marqué ou empêché), le joueur doit être sanctionné par une pénalité.

Ceci concerne, par exemple, les situations suivantes:

  • Lors de bousculade au-dessus du but alors que personne n’a la balle, la première personne qui a exercé une action sur un autre joueur devra être sanctionnée.
  • Lorsqu’un attaquant est parvenu à se placer au dessus du but sans exercer d’action sur un autre joueur et qu’il attend la balle venant d’un coéquipier et qu’un joueur adversaire vient l’écarter du but en le poussant.
  • Quand le gardien est en position et qu’un adversaire vient chercher à exercer une quelconque action sur lui.
  • Lorsqu’un attaquant est parvenu à se placer au-dessus du but, s’il quitte sa position sans la balle, il ne doit pas écarter le joueur adverse qui se trouve près de lui.

7. Ne pas revenir à la position de départ après un but

  • Continuer à jouer après un but ou un pénalty, sans être d’abord retourné à la position de départ comme décrit dans la règle.

8. Utilisation illégale du but

Les joueurs ne sont pas autorisés à se tenir au but ou à coincer leur tête, leurs bras, leurs jambes, leurs fesses ou toute autre partie de leur corps dans le but. [Le gardien de but et les défenseurs peuvent s’orienter au but en le touchant.] Ils n’ont pas le droit de coincer leur corps au-dessus du but, que ce soit à l’aide des côtés ou du fond de la piscine. Le but peut seulement être couvert par le corps.

Cependant, il n’y a pas irrégularité, si un gardien de but qui est en train de défendre son but avec son corps, a une partie de son corps enfoncée involontairement dans le but (par exemple épaule, coude, genou, etc).

Il est interdit d’utiliser le bord du but pour faire bras de levier avec son bras pour empêcher un but.

Ceci concerne, par exemple, les situations suivantes:

  • Un attaquant sans la balle, exerçant une action sur le but pour être avant un adversaire au dessus du but.
  • le gardien de but se servant du but pour éviter d’être écarté du but par un adversaire ou pour le repousser.

Un penalty ne doit être accordé par les arbitres, que si en se tenant au but, le gardien de but empêche l’adversaire de profiter d’une chance évidente de marquer un but.

9. Attaquer l’équipement de l’adversaire

Il est interdit :

  • d’attaquer le masque : « attaquer » signifie arracher le masque exprès ou à la suite d´un jeu violent sans nécessité. Le masque ne doit pas être touché délibérément par un adversaire.
    Il est également interdit de pousser ou de jeter exprès la balle contre le masque d’un adversaire (par exemple contre le gardien de but).
  • d’attaquer le  tuba de l’adversaire : « attaquer » signifie arracher le tuba exprès ou à la suite d´un jeu violent sans nécessité.
  • d’attaquer les palmes de l’adversaire : « attaquer » signifie arracher les palmes exprès ou à la suite d´un jeu violent sans nécessité. Il est interdit de retenir ou de toucher délibérément les palmes d’un adversaire.
  • de tirer sur ou de maintenir le maillot de bain d’un adversaire.

10. Pratiquer une prise de strangulation

La strangulation est strictement interdite.

11. Tenir la balle de façon incorrecte

Il est interdit de tenir ou jeter la balle au-dessus de l’eau.
On considère la balle comme étant au-dessus de l’eau quand  toute la balle est au-dessus de la surface.

12. Comportement général incorrect

Tout joueur dans l’eau ou dans la zone de remplacement doit respecter le reglement. Cela vaut aussi pour les entraîneurs et les joueurs de réserve.

13. Retenir un joueur

Il est interdit d’exercer une action sur un joueur quand aucun des protagonistes n’est en possession de la balle.

Cette interdiction est particulièrement importante pour maintenir un jeu fluide et de grande qualité.

Ceci concerne, par exemple, les situations suivantes:

  • maintenir un adversaire juste avant qu’il n’atteigne la balle ou le dessus du but.
  • maintenir un adversaire alors qu’il n’est plus en possession de la balle (après qu’il ait passé la balle à un autre joueur ou qu’il l’ai laché).

14. Interférer lors d’un coup franc

Les opposants doivent être en dehors de la zone du coup franc, soit à une distance d’au minimum 2 mètres du joueur réalisant le coup franc afin d’être autorisés à participer au jeu.

Si un joueur est dans la zone du coup franc lorsque la balle est encore hors de l’eau, il ne doit pas interférer avec le coup franc ou doit ressortir de cette zone pour participer au jeu.
Un joueur ne respectant cette règle se verra attribuer un avertissement, si cela se répète il pourra écoper d’une pénalité.

15. Cacher la balle à la remise en jeu

De ne pas tenir la balle visible jusqu’à 2 mètres de distance d’un adversaire après le début du jeu, chaque fois que le jeu est lancé .Selon se prononcer

16. Sortir la balle du terrain

Le balle est considéré en dehors du terrain lorsqu’elle est entièrement au-dessus de la surface de l’eau ou est entièrement dans la zone d’entrée.
Le joueur qui empêche activement la balle de tomber au fond de la piscine est dit tenir la balle.
Le joueur tenant la balle lorsqu’elle sort du terrain est le joueur en faute, peu importe si la balle est en contact avec un joueur adverse, ou que le joueur tenant la balle soit poussé hors du terrain. Si il y a un doute quant au joueur qui tient la balle lorsqu’elle sort du terrain, l’arbitre remet la balle en jeu via une « referee ball »
.

Si la balle sort du terrain sans qu’elle soit en possession d’un joueur, le coup franc va à l’encontre de l’équipe du  joueur qui a touché la balle en dernier.

17. Se tenir à un point fixe de la piscine

Les joueurs durant le cours du jeu ne peuvent pas faire usage des « points fixes » de la piscine, comme par exemple des échelles, des gouttières, des blocs de départ, etc.

Ceci concerne, par exemple, les situations suivantes :

  • Lors de mêlée à la surface, un joueur tenant la gouttière de la piscine ou le plot de départ de la piscine.
  • Se servir des rebords des hublots pour rattraper un adversaire ou le retenir.


Les situations suivantes ne font pas l’objet d’une infraction aux règles :

  • En début de période, de se tenir à la gouttière de la piscine afin d’avoir une bonne position de départ au signal de départ
  • S’aider d’un point fixe pour sortir de l’eau ou pour se reposer.

18. Retarder délibérément le jeu

Si une équipe retarde délibérément le jeu, l’arbitre peut donner un avertissement et par la suite sanctionner le joueur responsable du dernier ralentissement. Si nécessaire, le temps de jeu peut être prolongé.
Les arbitres doivent accorder aux équipes un délai raisonnable pour se repositionner lors des interuptions de jeu.


Ceci concerne, par exemple, les situations suivantes :

  • Une équipe en tête ne cherchant plus à jouer selon l’esprit du sport. Par exemple, un joueur bloque la balle en position fœtale  dès qu’un adversaire se rapproche de lui.
  • Une équipe prenant trop son temps lors des interruptions de jeu.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s